Le Crépuscule des Solistes

Fan Club

La petite musique du jeu vidéo

Classé dans : Jeu Vidéo — 11 novembre, 2017 @ 12:11

 

A l’occasion de la Paris Games Week qui vient de se terminer, Suzanne Gervais se penche sur les musiques de jeux vidéos, à commencer par ceux qui composent ces musiques.

 La petite musique du jeu vidéo

Orchestre interprétant la musique du jeu vidéo « Zelda »

Nombre de personnes reconnaîtront cette petite musique… Il s’agit du thème de La Légende de Zelda, la célèbre série de jeux vidéo, interprété ici par l’Orchestre symphonique de la radio suédoise. Alors que la Paris Game Week – grand messe des fans de jeux vidéos – vient de se terminer, intéressons nous à ceux qui jouent de la musique de jeux vidéo et, avant eux, à ceux qui la composent.

Petit tour du côté des conservatoires. A commencer par l’université des arts de Zurich, où le compositeur franco-norvégien Olav Lervik enseigne la musique de jeux vidéo ou, plus proche de nous, le conservatoire du centre de Paris a ouvert un cursus dédié à ce répertoire. C’est un univers dans lequel baignent enfants et adolescents, mais c’est une porte d’entrée vers la musique. Certains comparent même le jeu vidéo au cinéma il y a un siècle.

La musique de film, tout comme la musique de jeux vidéo aujourd’hui, était alors regardée avec méfiance, voire dédain. Et pourtant, Saint-Saëns a été l’un des premiers à composer pour le cinéma en réalisant la musique de L’Assassinat du duc du Guise, en 1908. D’autres réalisateurs ont aussi permis au grand public de (re)découvrir le répertoire classique, comme Stanley Kubrick, qui utilise la musique de Bartók et de Ligeti dans Shining. La musique de film a donc peu à peu gagné sa légitimité dans les conservatoires où elle est enseignée et jouée.

Peut-on faire le pari que la musique de jeux vidéo connaîtra le même succès ? Oui, mais nous n’en sommes pas encore là. Beaucoup de musiciens associent la musique de jeu vidéo aux sons rudimentaires et un brin agaçant des anciennes consoles de jeu :

Nous sommes aujourd’hui loin de la petite mélodie de Tetris. Des formations célèbres enregistrent ou donnent en concert les bandes originales qui accompagnent les jeux vidéo, comme le Los Angeles Philharmonic ou le London Symphony Orchestra. L’univers très geek des jeux vidéo et la musique classique sont souvent plus proches qu’on pourrait le penser. Beaucoup de jeux reprennent des partitions classiques, comme le jeu japonais Eternal Sonata, qui est centré sur la vie de Chopin et illustré d’extraits de ses plus grandes œuvres.

Le marché du jeu vidéo se porte d’ailleurs très bien. Depuis une dizaine d’années, il a largement dépassé en France celui du cinéma pour atteindre 4,9 milliards d’euros en 2013. Le marché du jeu vidéo est devenu une manne pour les compositeurs : aux Etats-Unis, la musique d’un jeu se vend trois fois plus cher que celle d’un film. Les budgets peuvent varier de 1 000 euros pour un petit jeu sur iPhone à 400 000 euros pour des grosses productions réclamant un orchestre. Côté compositeurs, certains Français se sont fait une place planétaire : à l’instar d’Alexandre Desplat pour le grand écran, Pascal Héral a créé la musique du jeu Beyond Good and Evil.

Certains orchestres se spécialisent dans ce répertoire, comme le Star Pop Orchestra, créé en 2007 par des professeurs du Conservatoire de Paris. Les musiciens ont ainsi donné un concert florilège de musiques de jeux vidéo culte la semaine dernière, pendant la Paris Games Week. Au programme : Age of Empire III, Battlefield ou encore Call of Duty

Rappelons enfin qu’au temps de Mozart, les jeux de dés étaient accompagnés… en musique !

12345...94
 

Brunoprogress |
Djelasssatymmcblogofficiel |
Eurovisionbonsoirparisvienn... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Musiquebaroqueenmusicologie
| Luluparole
| La clique hamoise